Spectroscopie

 

Page d'accueil
Remonter

Lorsque la lumière traverse la matière sur une longueur l, elle peut être déviée (on dit aussi réfractée), absorbée, diffusée ou réfléchie:

Lorsque la matière est homogène à l'échelle du nanomètre (corps pur) les seuls phénomènes observables sont la réfraction, l'absorption et la réflexion. Si tu appelles Fi, Fr, Fa et Ft les flux de lumière incident, réfléchi, absorbé et transmis, on peut définir trois facteurs:

    * Facteur de réflexion: r = Fr/Fi

    * Facteur de transmission: t = Ft/Fi

    * Facteur d'absorption: a = Fa/Fi

Si l'on tient compte dans r de toute la lumière réfléchie, on a r + t + a = 1. Lorsque le milieu traversé absorbe la lumière, il est souvent commode de considérer l'absorbance ou densité optique du milieu, définie comme le logarithme de l'inverse de son facteur de transmission: A = log (1/t) = log (Fi/Ft) > 1. C'est le rôle de la spectroscopie que de mesurer l'absorbance en fonction de la longueur d'onde l:

Le tracé A = e×c×l = f(l), où désigne la concentration en absorbeurs et e l'efficacité de l'absorption,  constitue ce que l'on appelle le spectre et indique de manière claire les longueurs d'onde qui sont fortemement absorbée (A élevé) et celles qui sont transmises (A nul).

Lorsqu'il existe des inhomogénéités la lumière est diffusée ou réfléchie. C'est ce phénomène qui est à l'origine de la couleur du ciel, des nuages, de la fumée de cigarette. Dans ce cas le milieu devient opalescent, trouble voire opaque et A = t×l, où t un coefficient de turbidité.

undercon.gif (4369 octets)Cette page a été mise à jour le 20/09/99.